Vincit omnia veritas ▬ Marianne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Lou Lowell
Fidèle

Messages : 20
Messages RP : 17
Bénédiction : Mémoire absolue - Niveau 3
Métier : Détective.
Habitation : Avenue des Finances.
Fiche : Ici !

MessageSujet: Vincit omnia veritas ▬ Marianne   Ven 27 Sep - 21:02

Après avoir vu Lhaar partir de bon matin pour travailler, Lou s'était mise à son propre travail, épluchant autant sa mémoire que diverses notes qui recouvraient de nombreux carnets. En tant que détective privée, les affaires qu'on lui confiait pouvaient être bien différentes, et surtout, plus ou moins graves. Pour celle qui l'intéressait présentement, Lou ne saurait véritablement évaluer son degrés de gravité. Une femme recherchait son mari, lequel ne donnait mystérieusement plus de nouvelles depuis quelques jours. Il était parti travailler et n'était jamais revenu.

La jeune femme avait d'abord décidé de suivre des pistes relativement triviales, et en premier la plus évidente, la piste de la maîtresse. L'homme aurait décidé de refaire sa vie du jour au lendemain, ce ne serait pas la première fois. Toutefois, la détective ne trouva absolument rien allant dans ce sens, et ce fut la même chose pour toutes ses autres pistes. Si bien que Lou était désormais face à un problème de taille : soit l'homme s'était volatilisé par magie, soit il était entre les mains du Vatican et des Croisés. C'était la dernière possibilité. Lou soupira alors qu'elle refermait un carnet listant les derniers lieux dans lesquels l'homme se serait rendu et se leva finalement, enfilant au passage cette veste qui lui donnait un air si sérieux, selon sa compagne.

L'Exspectatio. Il s'agissait du dernier endroit où l'homme, Armando Salvaggi, avait été vu. Lou s'y était déjà rendue plusieurs fois, à la recherche d'indices, sans succès. Du coup, elle ne s'attendait pas vraiment à avoir plus de chance cette fois-ci mais, sa mémoire aimant lui jouer des tours, elle allait prendre le risque.

La jeune femme s'assit donc à une table en terrasse, relativement tranquille à la vue de l'heure matinale, et déplia l'exemplaire du jour de la Voix du Vatican, le journal de la cité, attendant le café qu'elle venait de commander. Et elle prendrait bien des indices, avec ça, aussi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Marianne Montanari
Fidèle

Messages : 45
Messages RP : 14
Bénédiction : Télépathe
Métier : Gérante de l'Exspectatio.
Habitation : Non loin du Colisée.
Fiche : http://holy-see.forumactif.org/t84-marianne-montanari-x-l-amer-gout-de-la-vengeance

MessageSujet: Re: Vincit omnia veritas ▬ Marianne   Sam 28 Sep - 18:52

Et un nouveau jour de dur labeur pour Marianne et toute sa fine équipe. Elle s'était, une fois de plus, rendue à une heure très matinale a l'Exspectatio, pour vérifier les stocks, les recettes de la veille, et aider à préparer les tables. Elle n'était peut-être que la gérante, mais elle ne se plaçait pas à un étage supérieur de ceux de ses filles et de ses garçons ; elle les aidaient dés qu'elle le pouvait à touts les tâches possibles, allant de servir les cafés à nettoyer les tables. Après tout, quand il manque du monde pour le service, il faut bien aviser. Et elle n'avait pas toute sa vie pour cela. Alors qu'elle remettait le bar en ordre, en rangeant les verres et les bouteilles empilés, son regard azur attrapa une forme tassée sur une table de la terrasse. Elle continua son travail, sans pour autant lâcher du regard cette forme, qu'elle finit par identifier comme celle d'un être humain. Ouf, un instant, elle avait presque eu peur qu'une sorte de bête n'ait été lâchée en plein milieu de la ville. Allez savoir comment elle pouvait confondre une femme avec une bête.

Elle ne prit pas la peine d'enfiler la tenue des serveuses du Café, et sortit pour se rapprocher de la table occupée, ou attendait patiemment une femme aux longs cheveux noirs, qui brillaient au soleil matinal. Mais, alors que Marianne se dirigeait vers elle, ses prunelles bleues rivées sur elle, sa Bénédiction s'activa de son propre chef, la prenant au dépourvu, comme toujours. Un flot d'images et de paroles défilèrent alors dans sa tête, sans qu'elle ne puisse comprendre ou retenir quelque chose. La migraine qui s'ensuivit la fit chuter au sol tant la douleur était intense et cruelle, et elle resta agenouillée au sol, cherchant à reprendre son souffle, bizarrement saccadé. Ce qu'elle venait de voir...c'était donc ce qui se déroulait chaque minute de chaque jour de la vie de cette femme? C'était presque trop douloureux à croire. Déjà, un serveur accourrait vers elle, accompagné de deux serveuses, inquiètes de son état. Voilà qu'elle allait ameuter tout le quartier, maintenant.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou Lowell
Fidèle

Messages : 20
Messages RP : 17
Bénédiction : Mémoire absolue - Niveau 3
Métier : Détective.
Habitation : Avenue des Finances.
Fiche : Ici !

MessageSujet: Re: Vincit omnia veritas ▬ Marianne   Sam 28 Sep - 20:20


Lou soupira alors qu'elle tournait une nouvelle page du journal du Vatican. Aucune nouvelle particulièrement intéressante, mais ce n'était pas une surprise, après tout, "tout allait bien ici". L'équipe de football locale a remporté son match de la veille, la belle affaire. Après avoir lu en diagonal son horoscope du jour, des foutaises étalées sur une page entière et qui lui expliquait combien sa partenaire allait succomber à la formidable sensualité que lui offrait Vénus, Lou se décida enfin à fermer le journal et à le laisser reposer sur sa table. Il ne lui apprendrait rien de nouveau.

Mais alors qu'elle envisagea d'appeler quelqu'un pour leur rappeler qu'elle avait passé commande, elle plaqua instinctivement une main sur son front bouillant, alors que la simple vue d'un chien passant par là lui rappela une cascade de souvenirs, dont les liens logiques s’enchaînèrent jusqu'à dévier, dévier jusqu'à autre chose. Cela faisait terriblement mal mais, à force d'habitude, la douleur ne se lisait même plus sur le visage de la jeune femme qui se contenta de saisir un tube de comprimés contre le mal de tête dans sa poche et d'en gober un. Au moment où elle le fit, un bruit sourd, juste à côté d'elle, attira son attention. Marianne Montanari, la gérante populaire de l'Exspectatio gisait au sol, à quelques mètres de la table de Lou.

Sans attendre, la brune se leva dans un vif réflexe et alla rejoindre la patronne du restaurant, dont plusieurs employés venaient également voir ce qu'il se passait. Lou observa l'espace d'un instant Marianne qui semblait souffrir le martyr avant de finalement prendre la parole, lui tendant également la main afin de l'aider à se relever.

"Vous allez bien ? Il s'est passé quelque chose ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Marianne Montanari
Fidèle

Messages : 45
Messages RP : 14
Bénédiction : Télépathe
Métier : Gérante de l'Exspectatio.
Habitation : Non loin du Colisée.
Fiche : http://holy-see.forumactif.org/t84-marianne-montanari-x-l-amer-gout-de-la-vengeance

MessageSujet: Re: Vincit omnia veritas ▬ Marianne   Mer 2 Oct - 9:59

La migraine, bizarrement, disparut d'elle-même, comme ses yeux n'entraient plus en contact avec la demoiselle assisse non loin d'elle. Ce qu'elle ne comprit pas immédiatement, bien sûr, trop occupé à essayer de se relever pour cela. Finalement, quelques membres du personnel arrivèrent pour l'aider, tandis que la demoiselle aux cheveux noirs lui tendait une main chaleureuse pour l'aider à se relever.

Lou Vous allez bien ? Il s'est passé quelque chose ?

Elle l'accepta avec un faible sourire, tout en acquiesçant difficilement, les jambes encore tremblantes, et se laissa guider par le serveur jusqu'à une table, ou elle fut littéralement assisse de force. Cependant, elle ne protesta pas contre ce traitement, car elle savait mieux que quiconque qu'il faisait cela parce que sa santé le préoccupait. Finalement, il repartit, la laissant au bon soin de la demoiselle aux cheveux noirs, assisse en face d'elle. Décidément, le hasard faisait bien les choses. Se rendant compte du ridicule qu'elle venait de s'octroyer, elle piqua un léger fard, avant d'éclater de rire pour masquer sa gêne.

Marianne Eh bien, il faut croire que ma vue n'est pas excellente ! Dire que j'ai bêtement trébuchée sur les pavés de la terrasse du Café...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou Lowell
Fidèle

Messages : 20
Messages RP : 17
Bénédiction : Mémoire absolue - Niveau 3
Métier : Détective.
Habitation : Avenue des Finances.
Fiche : Ici !

MessageSujet: Re: Vincit omnia veritas ▬ Marianne   Sam 5 Oct - 12:21

"Je vois."

Si ce n'était que ça, alors tant mieux. Quelqu'un qui se ramasse à côté d'elle, c'était toujours un minimum inquiétant, mais si sa vie n'était présentement pas en danger, alors tout allait bien. Lou, qui venait de se réinstaller à sa table, observa un instant Marianne, qui venait d'être assise en face d'elle. La détective venait souvent ici, parfois seule, parfois avec Lhaar histoire de passer une soirée romantique au restaurant, et la vision de la gérante actionna inconsciemment tout le mécanisme de sa mémoire, lui rappelant chaque occasion où elle avait pu poser le regard sur la patronne du restaurant, se souvenant même de tout ce que celle-ci faisait durant ces moments. Dit comme ça, c'était un peu glauque, mais Lou n'était pas un stalker, elle n'y pouvait juste rien.

Lou n'était pas très douée pour faire la conversation, alors, plutôt que de continuer à dévisager Marianne qui se remettait de ses émotions, la jeune femme porta son attention sur la petite bague à son doigt, alors que ses réflexions et sa mémoire exceptionnelle déviaient progressivement sur sa compagne Lhaar, qui devait être en train de réfléchir aux subtiles critiques du gouvernement en place qu'elle glisserait dans son émission du jour. Ces pensées arrachèrent un petit sourire à Lou qui reposa finalement son regard sur la patronne de l'Exspectatio, qui semblait progressivement aller mieux.

"En passant, je ne mets pas en doute la qualité de vos services, mais cela fait un petit moment que j'attends mon café."

Aussi souriante que son sérieux naturel le lui permettait, Lou avait dit ça sur le ton de la plaisanterie, bien évidemment, elle n'était pas à dix minutes près. Après tout, elle était sa propre patronne depuis un moment, ce qui lui avait en partie retiré la notion de temps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Marianne Montanari
Fidèle

Messages : 45
Messages RP : 14
Bénédiction : Télépathe
Métier : Gérante de l'Exspectatio.
Habitation : Non loin du Colisée.
Fiche : http://holy-see.forumactif.org/t84-marianne-montanari-x-l-amer-gout-de-la-vengeance

MessageSujet: Re: Vincit omnia veritas ▬ Marianne   Mer 9 Oct - 9:02

La gêne ne dura pas, heureusement pour Marianne, qui commençait à se sentir un peu mal-à-l'aise. Ce qui venait de lui arriver était plus que perturbant, et peut-être que c'était une personne malveillante qui avait usée de sa Bénédiction intentionnellement contre elle.  Cette idée la mettait vraiment, mais alors vraiment mal-à-l'aise. Elle se raisonna en se disant qu'elle n'était que la gérante d'un Café-Restaurant, et que personne ne s'occuperait d'une femme aussi insignifiante qu'elle. Puis, elle se rappela de son dernier rendez-vous avec un hérétique. Ce dernier cherchait à obtenir des informations sur les quartiers les plus dangereux du Vatican, ou il lui serait plus facile d'exercer une pression sur les habitants. Et elle les lui avait donnés, écrit, même. Elle fit mine de se pencher sous la table pour vérifier l'état de ses ballerines, et en profita pour vérifier les alentours. Elle ne voyait personne de particulièrement suspect, mais peut-être qu'il s'était déjà caché. Soudain, la jeune femme à sa table prit la parole, forçant Marianne a refaire surface.

Lou En passant, je ne mets pas en doute la qualité de vos services, mais cela fait un petit moment que j'attends mon café.

La jeune femme ouvrit la bouche pour rétorquer quelque chose, mais ne parvint à articuler qu'une pauvre excuse. Après tout, elle avait raison. A cause de cet incident, elle en avait complétement oubliée sa devise : le client est roi.

Marianne Pardonnez-moi d'une telle négligence de ma part. Je vous apporte ça de suite !

Elle joignit le geste à la parole, en se précipitant à l'intérieur du Café-Restaurant, pour faire couler un café à sa cliente. Bien que cet incident l'ait troublée, il ne fallait pas non plus qu'elle fasse une fixation dessus. Une fois le café prêt, elle attrapa un sachet de sucre ainsi qu'une cuillère, et ressortit, pour déposer le gobelet chaud devant la brunette.

Marianne Et voilà votre café.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou Lowell
Fidèle

Messages : 20
Messages RP : 17
Bénédiction : Mémoire absolue - Niveau 3
Métier : Détective.
Habitation : Avenue des Finances.
Fiche : Ici !

MessageSujet: Re: Vincit omnia veritas ▬ Marianne   Mer 9 Oct - 20:09


"Merci."

Lou accueillit d'un sourire, toujours en faisant ce qu'elle pouvait pour paraître le moins froide possible, le café que la patronne de l'établissement lui apporta. Après y avoir ajouté le sucre, elle en avala une brûlante gorgée, profitant de sa qualité inimitable. Pas que ce soit étonnant, ceci dit, à la vue de la réputation de l'établissement.

La brune s'intéressa encore quelques instants à son café avant de finalement le laisser tranquille l'espace de quelques minutes. Puisque la gérante du restaurant était pour le moment à sa disposition, autant saisir cette occasion pour revenir à son affaire d'homme disparu et la questionner directement. Lou reprit donc la parole, s'adressant à Marianne.

"Excusez-moi, je ne me suis pas présentée. Lou Lowell, détective privée. En vérité, j'aimerais vous poser quelques questions, si ça ne vous dérange pas, évidemment."

Sur ces mots, la détective tira de sa poche une photo. Armando Salvaggi. Il s'agissait d'une photo récente donnée par la femme du disparu. Lou la tendit à la patronne du restaurant.

"Cet homme a disparu récemment et il semblerait que votre établissement soit le dernier endroit où ont l'ait vu. Son visage vous dit-il quelque chose ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Marianne Montanari
Fidèle

Messages : 45
Messages RP : 14
Bénédiction : Télépathe
Métier : Gérante de l'Exspectatio.
Habitation : Non loin du Colisée.
Fiche : http://holy-see.forumactif.org/t84-marianne-montanari-x-l-amer-gout-de-la-vengeance

MessageSujet: Re: Vincit omnia veritas ▬ Marianne   Lun 21 Oct - 8:10

Lou Merci.

Elle l'accueillit avec un sourire sympathique, que Marianne ne se gêna pas pour lui renvoyer. Maintenant qu'elle y songeait, elle ne se rappelait pas avoir vu cette femme ici auparavant. Ou alors, peut-être n'était-elle venue que quelques rares fois. N'ayant rien d'autre à faire, mais trouvant cela incongru et malpoli de s'asseoir à la table d'un client, elle se retourna pour s'en aller, mais fut arrêtée par la cliente en question, qui reprit la parole.

Lou Excusez-moi, je ne me suis pas présentée. Lou Lowell, détective privée. En vérité, j'aimerais vous poser quelques questions, si ça ne vous dérange pas, évidemment.

Aux seuls mots « détective privé », la jeune femme se figea, n'osant même pas se retourner pour affronter le regard de sa cliente. Comment ça, qu'est-ce que ça voulait dire? Est-ce qu'un de ses employés avaient fait une bêtise? Elle ne se rappelait pas avoir fait quelques chose de mal, dernièrement. Même si...elle se rappela brusquement de son entrevue avec un hérétique, ici, sur cette Terrasse. Est-ce qu'elle savait? C'était impossible, même les meilleures souris ne pourraient remonter jusqu'à la source d'informations. Elle finit par se retourner, avec les sourcils froncés, et s'installa finalement en face de la brunette, qui sortit une photo de sa poche.

Lou Cet homme a disparu récemment et il semblerait que votre établissement soit le dernier endroit où ont l'ait vu. Son visage vous dit-il quelque chose ?

Marianne prit la photo entre ses doigts, et garda un visage impassible, même si à l'intérieur d'elle-même, elle fulminait. Pour lui dire quelque chose, il lui disait quelque chose, ce visage. Comment pourrait-elle l'oublier après ce qu'il lui avait demandé. En fait, cet homme était celui qui était venu la déranger à son lieu de travail pour obtenir de rapides informations sur les lieux ou se cachaient les Croisés. Enfin, se cacher était un grand mot, et il convenait mieux aux Hérétiques. Ce pourquoi elle avait tout de suite compris qu'il n'avait rejoint les rangs de ces derniers que depuis peu. Mais elle avait été plutôt coopérative, même si elle savait que ce genre d'individu était les plus instables psychologiquement. A vrai dire, la menace d'une fourchette posée sur sa cuisse était plutôt efficace.

Elle n'aurait jamais pensée se faire agresser ici, dans son propre Café-Restaurant, par un type comme lui, mais il faut croire que les vents tournent et que les temps changent. Elle avait été déçue de ce comportement, bien sûr. Les Hérétiques recrutaient vraiment n'importe qui, et quelques-fois même, n'importe quoi. Après avoir délivrée quelques informations et quelques noms, il s'était enfui avec la fourchette. Elle n'avait aucune foutue idée de ce qu'il comptait faire désormais, mais elle sentait que c'était mauvais. Nullement inquiète de ce qu'elle considérait comme un parasite, un simple moustique, elle reposa la photo sur la table. Elle n'allait malheureusement pas pouvoir dire toute la vérité.

Marianne Pour sûr, que je le connais. Armando, c'est cela? Ce n'était pas un habitué du Café, mais bon, comme quoi, les gens changent avec le temps. Il s'est effectivement rendu à l'Exspectatio dans le courant de la semaine dernière, je dirais. Il n'a rien commandé, et il s'est juste installé a une table, pour regarder la rue et les gens qui y passaient. Comme nous n'acceptons que les clients en dehors et à l'intérieur du Café, je suis allée lui demander de se trouver un autre endroit ou s'asseoir. Et il est simplement parti. Mais ce type était plus que louche ; il suait comme si nous étions en été, et il parlait tout seul. Si vous voulez mon avis, il n'est pas très bien dans sa tête.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou Lowell
Fidèle

Messages : 20
Messages RP : 17
Bénédiction : Mémoire absolue - Niveau 3
Métier : Détective.
Habitation : Avenue des Finances.
Fiche : Ici !

MessageSujet: Re: Vincit omnia veritas ▬ Marianne   Lun 21 Oct - 21:38

Lou, dans un réflexe de bonne détective, avait tiré de sa poche son précieux carnet dans lequel elle gardait le fil de ses pensées, dans lesquelles elle avait souvent tendance à se perdre, dans l'espoir d'y noter les précieuses informations que Marianne pourrait lui transmettre. Informations qui ne vinrent malheureusement pas vraiment.

"Je vois."

Le regard de Lou ne quitta pas la gérante de l'Exspectatio qui, en vérité, lui en avait révélé bien plus par ses réactions que par ce qu'elle venait de lui dire. Du temps où elle était encore dans la police, Lou avait plusieurs fois mené des interrogatoires, exercice dans lequel elle était plutôt douée, son don pour capter et retenir les petits détails aidant certainement. Marianne devait certainement lui cacher quelque chose ou, tout du moins, Lou l'espérait, elle dont l'enquête était au point mort.

"Je dois vous avouer que je ne sais rien de la stabilité mentale de monsieur Salvaggi. Ce que je sais par contre, c'est que sa femme n'a plus aucune nouvelle de son mari. J'avais donc bon espoir, pour l'aider et répondre à ses attentes, que vous auriez un peu plus à m'apprendre. D'autant qu'il s'agit peut-être d'une affaire grave."

Fibre sentimentale, cela pouvait toujours marcher et il s'agissait là d'une technique comme une autre. Couplé à l'impassibilité de la détective, cela faisait toujours son petit effet. Autant que la suite du discours de la détective.

"Mais, dites-moi. Je ne crois pas avoir mentionné le nom de cet homme. L'auriez-vous entendu alors qu'il parlait tout seul, ou auriez-vous conversé plus longuement avec lui que ce que vous venez de me dire ?"

Croisant les bras, Lou s'adossa doucement au fond de sa chaise. Après tout, à sa connaissance, il était plutôt rare de connaître le nom de ses clients, surtout si la conversation avec eux se résume à leur demander de partir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Marianne Montanari
Fidèle

Messages : 45
Messages RP : 14
Bénédiction : Télépathe
Métier : Gérante de l'Exspectatio.
Habitation : Non loin du Colisée.
Fiche : http://holy-see.forumactif.org/t84-marianne-montanari-x-l-amer-gout-de-la-vengeance

MessageSujet: Re: Vincit omnia veritas ▬ Marianne   Mar 29 Oct - 15:54

Par un réflexe purement policier, la brune avait sortie un carnet de sa poche, plus rapidement que quiconque ne l'aurait fait. Voilà qui prouvait son efficacité en tant que détective. Enfin, toujours est-il que Marianne n'aimait pas ces gens-là. Ils avaient la désagréable habitude de fourrer leurs nez dans des affaires qui ne les regardaient pas, et souvent, ils avaient l’œil pour trouver des détails suffisants pour faire pression sur quelqu'un. C'était des moyens de serpent.

Lou Je dois vous avouer que je ne sais rien de la stabilité mentale de monsieur Salvaggi. Ce que je sais par contre, c'est que sa femme n'a plus aucune nouvelle de son mari. J'avais donc bon espoir, pour l'aider et répondre à ses attentes, que vous auriez un peu plus à m'apprendre. D'autant qu'il s'agit peut-être d'une affaire grave.

Elle se concentra sur ce que disait la jeune femme, et qui ne la toucha même pas. Oh, la pauvre chérie. Elle perdait celui qui ordonnait surement tout au sein de leur famille, et ça y est, son monde s'écroulait. Mais la vie est dure, et ce pour tout le monde. Elle avait déjà de la chance qu'il ne soit pas mort. Même si, à l'heure qu'il est, c'était bien possible. Elle croisa ses jambes, et se redressa un peu, ne quittant pas des yeux ceux de Lou.

Marianne Malheureusement, c'est tout ce que je sais à propos de cet homme.

Court et simple. En gros, ça voulait dire que leur discussion était désormais terminée. Elle n'avait plus aucune envie de rester discuter avec cette femme. Elle avait de quoi la mettre sur les nerfs, à la tourmenter à propos de ce type. Il était lui-même allé se jeter dans la gueule du loup, qu'est-ce qu'elle y pouvait? Peut-être que ça faisait d'elle sa complice si jamais il tentait le moindre acte contre le Vatican, mais ce n'était pas encore le cas. Et ce n'était pas comme si elle allait regretter ce qu'elle lui avait dit. Cependant, alors qu'elle jugeait leur entrevue bel et bien terminée, et qu'elle se préparait à se relever pour retourner à l'intérieur du Café, la détective reprit la parole.

LouMais, dites-moi. Je ne crois pas avoir mentionné le nom de cet homme. L'auriez-vous entendu alors qu'il parlait tout seul, ou auriez-vous conversé plus longuement avec lui que ce que vous venez de me dire ?

Le dos tourné à la table et son hôte, Marianne se mordait nerveusement la lèvre, se traitant mentalement d'idiote. Bien joué, elle avait réussie à donner l'avantage a cette femme sans même le vouloir. Faut croire que les mensonges ne lui réussissent pas. Elle reprit son calme rapidement, bien qu'énervée par cette histoire, et se rassit à la table, avec un sourire forcé qui trahissait sa fatigue et sa lassitude de cette conversation. Heureusement qu'elle avait l'esprit vif, sinon, elle n'aurait pas été capable de se dépêtrer de ce sac de nœud à temps.

Marianne Je vous l'ai dit : il se parlait à lui-même. Et quand je me suis approchée de sa table pour lui demander de partir, il semblait marmonner des phrases sans queue ni tête. Et il y parlait de lui, à la troisième personne d'ailleurs. Ce qui me conforte dans l'idée que cet homme est bel et bien dérangé, et qu'au lieu d'interroger de possibles suspects, vous feriez mieux de le retrouver avant qu'il n'agresse quelqu'un.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou Lowell
Fidèle

Messages : 20
Messages RP : 17
Bénédiction : Mémoire absolue - Niveau 3
Métier : Détective.
Habitation : Avenue des Finances.
Fiche : Ici !

MessageSujet: Re: Vincit omnia veritas ▬ Marianne   Mar 29 Oct - 21:58

"Voyons, mademoiselle Montanari, je ne vous ai jamais suspecté de quoi que ce soit, et je n'ai jamais pensé que vous aviez quelque chose à vous reprocher !"

Visiblement, les paroles de Lou avaient eu leur petit effet sur la gérante de l'Exspectatio qui avait, l'espace d'un instant, perdu ses moyens. Mais ce n'était pas vraiment là le but de la détective qui voulait simplement savoir où se trouvait Monsieur Salvaggi. Après tout, elle était payée pour ça.

Reposant son carnet, Lou se détendit et décida de se faire moins froide. Elle oubliait parfois qu'elle n'était plus dans la police du Vatican, mais chassez le naturel et il revient au galop, n'est-ce pas ?

"Écoutez, je ne vous veux aucun mal, je fais simplement mon travail. Toutefois, mon enquête me porte à croire que Monsieur Salvaggi pourrait être en ce moment entre les mains des Croisés. De ce fait, vous pensez bien que si moi, une simple détective, j'ai pu remonter jusqu'à vous, ils le pourront certainement eux aussi."

Ce n'était pas pour lui faire peur, mais simplement pour la prévenir. Clairement, Salvaggi était un homme louche, mais Lou ne doutait absolument pas que Marianne avait eu bien plus qu'une simple conversation avec lui, ses réactions le lui prouvaient. De ce fait, elle était potentiellement en danger.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Marianne Montanari
Fidèle

Messages : 45
Messages RP : 14
Bénédiction : Télépathe
Métier : Gérante de l'Exspectatio.
Habitation : Non loin du Colisée.
Fiche : http://holy-see.forumactif.org/t84-marianne-montanari-x-l-amer-gout-de-la-vengeance

MessageSujet: Re: Vincit omnia veritas ▬ Marianne   Sam 16 Nov - 10:30

Marianne rageait silencieusement. Elle se sentait véritablement coincée, et malheureusement pour elle, son pouvoir n'était pas en mesure de lui venir en aide. La frustration de posséder un pouvoir psychique tel que celui-ci revenait régulièrement dans des situations comme celle-là. Cela lui rappelait de nombreuses scènes de son enfance, ou elle se plaignait régulièrement de son don à sa chère mère, qui ne savait quoi lui dire, si ce n'est qu'il se révélerait utile un jour ou l'autre. Pourtant, aujourd'hui, elle en était de moins en moins certaine. A part semer le doute dans son esprit, et la pousser à n'avoir confiance en personne, ce pouvoir ne lui avait pas encore été positivement utile. Enfin, peut-être qu'un jour, en effet, une ridicule minuscule pensée pourrait changer la donne, qui sait. Lou reprit la parole, forçant la brune à mettre de coté ce malheur.

Lou Voyons, mademoiselle Montanari, je ne vous ai jamais suspecté de quoi que ce soit, et je n'ai jamais pensé que vous aviez quelque chose à vous reprocher !

Le regard de la gérante devenait de plus en plus méfiant, au fur et à mesure que  la détective parlait. C'était étrange, ce contraste en elle. Une part de policière fidèle et loyale, et une part de détective à part, qui faisait son travail librement. Il y avait de quoi troubler quelqu'un assez pour le faire devenir nerveux.

Lou Écoutez, je ne vous veux aucun mal, je fais simplement mon travail. Toutefois, mon enquête me porte à croire que Monsieur Salvaggi pourrait être en ce moment entre les mains des Croisés. De ce fait, vous pensez bien que si moi, une simple détective, j'ai pu remonter jusqu'à vous, ils le pourront certainement eux aussi.

Ces mots rappelèrent à Marianne la situation délicate ou elle se trouvait. En effet, si jamais cet homme venait à révéler qui lui avait donné toutes ces informations, et qu'il était bien prisonnier des Croisés, elle aurait de gros ennuis. Ils n'hésiteraient certainement pas à venir fermer le Café-Restaurant, et de faire passer un interrogatoire a tous les employés. Et elle ne voulait pas leur donner plus de problèmes qu'ils n'en avaient déjà. Elle savait aussi à quel degré était connue les séances de torture que l'on faisait passer aux suspects, chez les Croisés. La peur s’infiltrait lentement mais surement en elle, comme elle songeait à ce qui risquait d'arriver si elle se faisait attraper. Seulement, elle se retrouvait en conflit contre elle-même, car elle possédait une certaine dignité qui l'empêchait de se confesser a cette femme. Son regard bleu doux se posa sur l'enseigne de l'Exspectatio, qui luisait au soleil qui brillait sur la ville aujourd'hui. Le bijou de sa défunte mère, son plus précieux trésor. Elle ne pouvait pas se permettre de lui faire du mal de la sorte. C'était surement la meilleure chose à faire.

Marianne Je...j'ai effectivement parlée plus que je ne le dis à cet homme.

Elle jeta des coups d’œils suspicieux autour d'elle, avant de se pencher un peu sur la table, histoire d'éviter que quelqu'un d'autre ne l'entende. Son ton resta le même, et elle ne paraissait même pas désespérée : elle proposait juste un marché a cette femme en échange des informations qu'elle désirait.

Marianne Je suis d'accord pour tout vous dire. Mais j'ai besoin que vous m'aidiez pour quelque chose, en échange. Si jamais...si jamais quelque chose venait à m'arriver, est-ce que vous pourriez prendre en charge les employés du Café, ainsi que le Café lui-même? C'est tout ce qu'il me reste ici, au Vatican. C'est la seule chose pour laquelle je suis encore ici.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lou Lowell
Fidèle

Messages : 20
Messages RP : 17
Bénédiction : Mémoire absolue - Niveau 3
Métier : Détective.
Habitation : Avenue des Finances.
Fiche : Ici !

MessageSujet: Re: Vincit omnia veritas ▬ Marianne   Ven 20 Déc - 19:19

[HRP: Désolée du temps de réponse...]

Ça y est, Mademoiselle Montanari semblait se montrer d'humeur à coopérer un peu plus. Lou aurait bien voulu s'en réjouir, après tout son enquête allait peut-être enfin avancer, mais la détective fut passablement déstabilisée par la soudaine demande de la gérante du restaurant.

"...Je ne peux rien vous promettre mais je ferai mon possible, si jamais cela venait à arriver. Soyez-en sûre."

Elle avait insisté sur le fait qu'il s'agissait là d'une hypothèse. Après tout, ce n'était pas comme si Marianne risquait de se retrouver en prison du jour au lendemain, et il n'était même pas dit que les Croisés remonteraient jusqu'à elle, même s'il s'agissait d'une possibilité qu'il ne fallait pas écarter. Mais prendre en charge l'Exspectatio ? Lou ne s'attendait pas à ce qu'on lui demande une telle chose, et elle mit encore une bonne poignée de seconde à correctement assimiler ce que son interlocutrice venait de lui dire. Mais l'objet principal de leur discussion lui revint bien vite à l'esprit.

"Alors... De quoi avez-vous parlé, vous et Monsieur Salvaggi ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Vincit omnia veritas ▬ Marianne   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vincit omnia veritas ▬ Marianne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Quartier Résidentiel
 :: Le Colisée :: Le Café-Restaurant l'Exspectatio
-