AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Vincit omnia veritas ▬ Marianne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Lou Lowell
Fidèle

Messages : 20
Messages RP : 17
Bénédiction : Mémoire absolue - Niveau 3
Métier : Détective.
Habitation : Avenue des Finances.
Fiche : Ici !

MessageSujet: Vincit omnia veritas ▬ Marianne   Ven 27 Sep - 21:02

Après avoir vu Lhaar partir de bon matin pour travailler, Lou s'était mise à son propre travail, épluchant autant sa mémoire que diverses notes qui recouvraient de nombreux carnets. En tant que détective privée, les affaires qu'on lui confiait pouvaient être bien différentes, et surtout, plus ou moins graves. Pour celle qui l'intéressait présentement, Lou ne saurait véritablement évaluer son degrés de gravité. Une femme recherchait son mari, lequel ne donnait mystérieusement plus de nouvelles depuis quelques jours. Il était parti travailler et n'était jamais revenu.

La jeune femme avait d'abord décidé de suivre des pistes relativement triviales, et en premier la plus évidente, la piste de la maîtresse. L'homme aurait décidé de refaire sa vie du jour au lendemain, ce ne serait pas la première fois. Toutefois, la détective ne trouva absolument rien allant dans ce sens, et ce fut la même chose pour toutes ses autres pistes. Si bien que Lou était désormais face à un problème de taille : soit l'homme s'était volatilisé par magie, soit il était entre les mains du Vatican et des Croisés. C'était la dernière possibilité. Lou soupira alors qu'elle refermait un carnet listant les derniers lieux dans lesquels l'homme se serait rendu et se leva finalement, enfilant au passage cette veste qui lui donnait un air si sérieux, selon sa compagne.

L'Exspectatio. Il s'agissait du dernier endroit où l'homme, Armando Salvaggi, avait été vu. Lou s'y était déjà rendue plusieurs fois, à la recherche d'indices, sans succès. Du coup, elle ne s'attendait pas vraiment à avoir plus de chance cette fois-ci mais, sa mémoire aimant lui jouer des tours, elle allait prendre le risque.

La jeune femme s'assit donc à une table en terrasse, relativement tranquille à la vue de l'heure matinale, et déplia l'exemplaire du jour de la Voix du Vatican, le journal de la cité, attendant le café qu'elle venait de commander. Et elle prendrait bien des indices, avec ça, aussi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Marianne Montanari
Fidèle

Messages : 45
Messages RP : 14
Bénédiction : Télépathe
Métier : Gérante de l'Exspectatio.
Habitation : Non loin du Colisée.
Fiche : http://holy-see.forumactif.org/t84-marianne-montanari-x-l-amer-gout-de-la-vengeance

MessageSujet: Re: Vincit omnia veritas ▬ Marianne   Sam 28 Sep - 18:52

Et un nouveau jour de dur labeur pour Marianne et toute sa fine équipe. Elle s'était, une fois de plus, rendue à une heure très matinale a l'Exspectatio, pour vérifier les stocks, les recettes de la veille, et aider à préparer les tables. Elle n'était peut-être que la gérante, mais elle ne se plaçait pas à un étage supérieur de ceux de ses filles et de ses garçons ; elle les aidaient dés qu'elle le pouvait à touts les tâches possibles, allant de servir les cafés à nettoyer les tables. Après tout, quand il manque du monde pour le service, il faut bien aviser. Et elle n'avait pas toute sa vie pour cela. Alors qu'elle remettait le bar en ordre, en rangeant les verres et les bouteilles empilés, son regard azur attrapa une forme tassée sur une table de la terrasse. Elle continua son travail, sans pour autant lâcher du regard cette forme, qu'elle finit par identifier comme celle d'un être humain. Ouf, un instant, elle avait presque eu peur qu'une sorte de bête n'ait été lâchée en plein milieu de la ville. Allez savoir comment elle pouvait confondre une femme avec une bête.

Elle ne prit pas la peine d'enfiler la tenue des serveuses du Café, et sortit pour se rapprocher de la table occupée, ou attendait patiemment une femme aux longs cheveux noirs, qui brillaient au soleil matinal. Mais, alors que Marianne se dirigeait vers elle, ses prunelles bleues rivées sur elle, sa Bénédiction s'activa de son propre chef, la prenant au dépourvu, comme toujours. Un flot d'images et de paroles défilèrent alors dans sa tête, sans qu'elle ne puisse comprendre ou retenir quelque chose. La migraine qui s'ensuivit la fit chuter au sol tant la douleur était intense et cruelle, et elle resta agenouillée au sol, cherchant à reprendre son souffle, bizarrement saccadé. Ce qu'elle venait de voir...c'était donc ce qui se déroulait chaque minute de chaque jour de la vie de cette femme? C'était presque trop douloureux à croire. Déjà, un serveur accourrait vers elle, accompagné de deux serveuses, inquiètes de son état. Voilà qu'elle allait ameuter tout le quartier, maintenant.

_________________