C'est pour leur bien [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Barbara Moratti
Croisé

Messages : 49
Messages RP : 16
Bénédiction : « Les premiers seront les derniers » ; annule les effets de toute bénédiction mise à l’œuvre en présence de Barbara. (niveau 4)
Métier : Responsable des forces de l'ordre du Vatican.
Habitation : Quartier des affaires
Fiche : †††††††††††

MessageSujet: C'est pour leur bien [Libre]   Ven 16 Aoû - 16:07

Ce quartier était l'un des plus difficiles et pour cause : en plus d'être dans le top 5 des revenus ouvriers les plus minables, il était régulièrement le centre de rassemblements protestants méthodistes. La petite foule qui s'était dispersée avec une discrétion toute relative à l'arrivée des véhicules de police n'était que la partie visible de ces innombrables réseaux qui gangrenaient la périphérie du Vatican, ces gens-là prêchaient dans la rue pour altérer les convictions des fidèles les plus défavorisés. C'est pour remédier à cela qu'une délégation de fonctionnaires s'aventuraient dans ces rues dégueulasses, aujourd'hui il s'agissait de disperser ces populations à risques dans des quartiers lointains.

À peine sortis du panier à salade, le personnel se sépara en petits groupes dont chacun entreprit de ratisser le secteur, tous équipés des mêmes documents et de quelques policiers armés pour une sûreté optimale. Barbara était à la tête de l'un de ces groupes, ayant elle-même coordonné cette opération, elle savait exactement vers quelles maisons se diriger et alla frapper à une première porte pour faire comme elle le ferait cent fois ce jour-là, armée d'un sourire impeccable :

- Bonjour, je suis le Commissaire Moratti et ceci... Elle dégainerait un sous main sur lequel se trouvait un formulaire en caractères minuscules et orné de trois seaux officiels. ... est votre avis d'expulsion conformément au décret du 30 avril stipulant que les résidents des logements précaires doivent être déplacés vers des projets immobiliers plus récents. Vous aurez vingt-quatre heures pour quitter les lieux et vous rendre à votre nouveau domicile attitré dans le quartier de Saint Antoine, veuillez apposer votre signature en bas de la page. Toujours avec le même sourire, elle leur tendrait un stylo, un brin pressante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aaron Wright
Hérétique

Messages : 12
Messages RP : 8
Bénédiction : Auto-régéneration
Métier : Enchaîne les petit boulots
Habitation : Une petite maison dans le quartier residentiel

MessageSujet: Re: C'est pour leur bien [Libre]   Sam 17 Aoû - 10:33

Aujourd'hui visite dans la périphérie de la ville pour rencontrer un groupe d'hérétiques qui avait choppé des infos sur le pape . Le fait que mes parents possèdent leur petite fortune faisait de moi souvent un indésirable dans ces lieux , mais je pouvais comprendre que les gens soient dérangés par ceci . J'étais habillé de façon plutôt décontractée pour passer inaperçu ,  j'avais récupéré mon glock soigneusement caché dans ma chambre avant de partir. En approchant je remarquai des véhicules de service de la police, plutôt mauvais signe. Pourtant je ne pouvais m’empêcher de foutre mon nez dans cette affaire . Deux possibilités s'offraient à moi : passer dans la rue mais c’était plutôt risqué , il y avait plusieurs voitures donc pas mal de monde ; ou alors par les toits , on avait mis en place quelques chemins pour se balader de toits en toits en cas de problèmes . Le choix fut rapide, ainsi je me déplacai furtivement et caché de la vue de la police  . Soudain j’entendis la voix d'une femme , faut dire que c'est assez dérangeant d'entendre une femme prendre les devants dans la police, c'est pas souvent le cas . Visiblement leur rôle était de faire les gentils en déplaçant de force les gens dans un meilleur endroit selon leurs dires . Elle leur ordonna de signer ce que je ne pouvais permettre . Ces gens devraient être libres de choisir .  C'est ainsi que caché sur les toits je fais mon interventions en appuyant sur la détente , visant près de la jeune femme pour ne pas la blesser mais pour instaurer une certaine pression .

« Oh mais si c'est pas touchant !! Vous venez offrir de l'aide aux plus démunis , mon œil ouais !!! Ces gens devraient être capables de vivre où ils le veulent . De plus vous avez rien à faire ici , la seul chose qui vous intéresse c'est de nous faire disparaître , nous , ceux que vous appelez hérétiques alors que nous ne sommes que des gens qui veulent reprendre nos droits et nos liberté que ce stupide pape nous a pris !!!  Ainsi je vous ordonne de partir sur le champs si vous ne voulez pas que votre cadavre se retrouve jeté dans une fausse . Vous n’êtes pas les bienvenus ici , les chien-chiens du pape !!!  Si vous refusez , autant que nous sommes nous ferons feu et je peux juste vous dire que vous n'avez aucun angle où on ne peut vous toucher.»

J'étais seul mais je faisais croire a une armée , je pense pas que ce soit crédible mais après tout ils ne pouvaient pas savoir , ils ne connaissaient pas exactement ma position alors que je pouvais les voir , c’était un avantage indéniable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Barbara Moratti
Croisé

Messages : 49
Messages RP : 16
Bénédiction : « Les premiers seront les derniers » ; annule les effets de toute bénédiction mise à l’œuvre en présence de Barbara. (niveau 4)
Métier : Responsable des forces de l'ordre du Vatican.
Habitation : Quartier des affaires
Fiche : †††††††††††

MessageSujet: Re: C'est pour leur bien [Libre]   Mer 21 Aoû - 15:50

Ayant raté un battement de cœur à l'attaque du sniper qui fit exploser la vitre d'une voiture de police à à peine quelques centimètres d'elle, Barbara et ses collègues se mirent tous à couvert en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, dégainant leur arme de service et prêts à riposter. La commissaire à l'abri de la voiture mutilée ne put s'empêcher de grogner pour elle-même « Petit con va... » en cherchant des yeux la provenance du tir qu'elle évaluait en hauteur étant donné la trajectoire de la balle, elle-même déjà en position de faire feu. Le petit discours du responsable ne lui avait pas échappé. Quittant une seconde des yeux l'endroit où elle ne voyait pas le tireur, elle mit une gentille claque sur l'épaule du type des médias officiels qui avait trouvé refuge au même endroit qu'elle.

- Vas-y Anton, filme, c'est parfait ! Ce que l'intéressé fit et à son signal, Moratti endossa l'espace d'une minute son rôle de communicante, une communicante abritée derrière un véhicule vandalisé, mais bien décidée à faire passer les événements sous un autre jour que l'entendait le porte parole de leurs opposants :

- Ici le Commissaire Moratti, nous nous situons dans les quartiers Est de la Périphérie du Vatican et la situation est critique. Comme nous l'avions démontré dans notre précédent communiqué, la sécurité n'est pas assurée dans ce secteur : nous sommes actuellement aux prises avec plusieurs tireurs dont un avéré qui compromettent la tranquillité de ces résidences. Un signe de tête de la part de la commissaire et la caméra se dirigea respectivement vers la vitre qui tombait en morceaux, puis vers les toits et autres balcons où le fauteur de troubles était hélas indétectable. Je vais demander aux civils de rester à l'abri et d'appeler le numéro habituel s'ils aperçoivent des hérétiques armés pendant que nous rétablissons l'ordre et de ne surtout pas céder à la panique. Puis elle prit ses couilles à deux mains (alerte sens figuré) et se redressa par dessus la carrosserie afin de se montrer un peu plus et lança de son ton le plus ferme :

- Où que vous soyez montrez-vous ! Vous n'obtiendrez rien en déclenchant une fusillade !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aaron Wright
Hérétique

Messages : 12
Messages RP : 8
Bénédiction : Auto-régéneration
Métier : Enchaîne les petit boulots
Habitation : Une petite maison dans le quartier residentiel

MessageSujet: Re: C'est pour leur bien [Libre]   Dim 8 Sep - 11:13

La flic etait visiblement accompagnée de journaliste , je l'avais pas remarqué cette enflure . La jeune flic fessait un spitch mais dans ma positions c’était pas ce qu'il y avait de plus audible . puis elle me proposât de me sortir de ma cachette . Comme si on pouvait être assez stupide pour le faire ainsi je lui rétorquât .

« pour pouvoir me descendre plus facilement ou du moins connaître avec exactitude ma positions ? Nous avons un avantage sur vous , il serait stupide de le compromettre un minimum vous ne croyez pas ? Donc comment dire vous avez encore une chance de partir sans que aucun coup de feux ne soit tirée vous en dites quoi ? Ici vous êtes pas les bienvenus c'est le seul endroit ou on peut encore espérée avoir un minimum de véritable liberté !  D’ailleurs dite a votre amis journaliste de coupé sa caméra sinon il risque d’être la prochaine cible a moins que ce soit vous !»

J'etait tout seul et clairement plus porté sur la défensive , du moins je tiendrais un certains temps jusque a ce que d'autre hérétique vienne ce battre a mes coté , dans cette positions lancé un assault c’était la mort assurée je devait restée discret ainsi je restât en mouvement sur les toits me déplacent régulièrement mais toujours de façon a être cachée de la vue du groupe armée . Ainsi je pouvait également essayé de cherché d'autre flic embusqué c'est alors que j'entendit un bruit de radio proche de moi , un mec qui visiblement avait voulut jouer les héros était venu en éclaireur donné des info , dommage pour lui , c’était ma vie ou la sienne maintenant et ce n’était pas l'heure de ma mort et le fait que ces potes découvre que je suis seul sur le toits était un immense risque pour moi , je tirât donc deux balles dans le cranes de l'homme , le bruit résonnant dans l'air . Je changeât rapidement de place laissant un peut plus de cotée la furtivité , la y avait urgence ces potes allais ce ramenés

(HS: vraiment désolé pour le retard ><')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Andrew Wilder
Croisé

Messages : 62
Messages RP : 36
Bénédiction : Précision extrême |Niveau 1|
Métier : Agent des Croisés
Habitation : Les Rues, Périphérie
Fiche : Plus d'infos

MessageSujet: Re: C'est pour leur bien [Libre]   Mer 11 Sep - 11:10

Une fusillade à deux pas de sa position, l’occasion rêvée pour le jeune homme d’enfin accomplir quelque chose de sa journée !  Sa position délicate en Périphérie ne lui permet pas d’avoir une place vraiment concise, dansant avec les deux factions en place le temps d’une chanson, d’un échange de coups de feu bien bruyant, d’où son arrivée rapide sur les lieux.

Par le plus grand des hasards, ou plutôt à la demande des forces de l’ordre, les rues ont été vidées et le seul bruit que l’on peut entendre provient donc de ce point fort. Point qui sépare notamment deux grandes figures, d’un côté se trouvant la Commissaire Moratti, qui n'est autre que sa supérieure directe, et de l’autre un Hérétique un peu rebelle sur les bords. Que choisir, dans ce genre de situation ? Andrew est un Croisé, certes, mais est-ce que ce type vaut toute une mission sous couverture à lui tout seul ? On peut en douter, vraiment.

C’est alors que l’anglais se rapproche doucement du conflit, faisant bien attention à ne pas se faire voir par les voitures de police positionnées de manière à opposer une grande résistance face au fauteur de troubles. Néanmoins, ce même homme semble bien résister au milieu de cette toute situation un peu floue, ayant déjà tué un agent de sang froid pour ne pas se faire prendre avant de vraiment exprimer son message révolutionnaire.

Andrew Wilder siffle alors en direction d’Aaron Wright, se tenant lui-même sur les toits en invitant l’homme à battre en retraite, à moitié couché sur les tuiles pour éviter toute balle perdue qui en voudrait à sa vie, bien que situé à plusieurs mètres de l’Hérétique. Un vrai rebelle se battant pour les plus démunis, en quelque sorte.

- Merde, qu’est-ce que tu fais ?! Tu vas te faire tuer, descends de là ! Ce n’est pas un plan aussi suicidaire qui va changer la donner, dépêches-toi de venir ici ou je viens te chercher ! Penses à ce que pour quoi tu te bats !

De simples mots en direction d’Aaron pour essayer de le convaincre de le rejoindre, se faisant explicitement passer pour l’un des siens. Mais bon, dans le fond il a raison ; cette tentative est désespérée, et la seule fin possible est la mort du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atramenta.net/lire/valec-doucebrise/44044
avatar
Barbara Moratti
Croisé

Messages : 49
Messages RP : 16
Bénédiction : « Les premiers seront les derniers » ; annule les effets de toute bénédiction mise à l’œuvre en présence de Barbara. (niveau 4)
Métier : Responsable des forces de l'ordre du Vatican.
Habitation : Quartier des affaires
Fiche : †††††††††††

MessageSujet: Re: C'est pour leur bien [Libre]   Lun 7 Oct - 18:27

Barbara ne put se retenir de lever les yeux au ciel, comme si le Seigneur allait lui expliquer comment il était possible de chercher les coups à ce point. Plusieurs de ses agents montraient déjà des signes d'agitation face aux menaces ouvertes du type et en particulier le gars de la télévision qui avait cent fois plus de souci à se faire.

Bien qu'elle n'avait pas envie de discuter avec ce genre de cinglé que, elle le savait d'expérience, avait toujours forcément plus raison que tous les saints réunis, Barbara ne remercia pourtant pas ce dernier de lui épargner cet effort en ouvrant le feu. À dix mètres, une croisée donnait l'alerte qu'un agent qui les avait devancés sur le toit avait brutalement interrompu son message radio après le coup de feu en question qui laissa un court instant les croisés dans un état de paralysie totale. Et ça se dit plus juste que le système. Le salopard.

Quand Barbara comprit que le massacre promis par l'invité mystère ne démarra pas, elle se saisit de sa radio à elle et, sans quitter les toits des yeux, demanda d'une voix grave et presque trop calme au canal de la base :

- Ici Moratti. Demande renforts à périphérie Est. On a peut-être un agent touché. Puis un regard circulaire aux autres croisés : elle qui était venue pour une opération tranquille elle pouvait encore une fois se brosser. Alors fermement, elle balança les ordres.

- Bloquez le périmètre, il faut le neutraliser avant qu'il ne blesse quelqu'un d'autre. Rossi, Lemaître ! Restez à couvert et tenez-vous prêts à réagir si ses amis invisibles se décident à tirer pendant qu'on l'attrape. Mais on sait tous comment ça va finir. Un martyre de plus incarnera la folie des Hérétiques tandis que les Croisées auront à faire le deuil d'un énième fidèle tombé au service de Sa sainteté. Barbara ne dit cela que pour elle-même car de toute façon elle avait horreur de chercher des compromis. Elle se tourna une dernière fois vers Anton qui enregistrait toujours la scène avant d'exécuter ses propres directives.

- Quant à toi tu nous suis mais tu restes à distance, compris ? Le journaliste acquiesça, la commissaire n'était pas dupe qu'il avait surtout compris qu'outre sa sécurité personnelle qu'en tant que croisée elle devait aux relayeurs de la bonne parole, ça l'aurait aussi fait chier que sa caméra enregistre une éventuelle bavure faute d'avoir su garder ses distances avec l'action... mais c'était pas comme si elle lui donnait le choix. Alors ils se signèrent tous et se séparèrent en petits groupes pour grimper quatre à quatre les escaliers de secours des habitations du périmètre.

HRP : moi ? En retaaaaard ? jamaiiiiiis. Non plus sérieusement ça vous laisse un tour pour la réaction d'aaron après je débarque vraiment i guess  \o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: C'est pour leur bien [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est pour leur bien [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Périphérie
 :: Les Rues
-