...et délivrez-nous du mal. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Alistair Allaway
Fidèle

Messages : 49
Messages RP : 14
Bénédiction : Aucune
Métier : Directeur de la Banque
Habitation : Quartier des Finances

MessageSujet: ...et délivrez-nous du mal. [Terminé]   Lun 12 Aoû - 6:50


Neuf heures moins dix. Aujourd'hui, la banque n'ouvrirait pas mais Alistair avait quitté sa luxueuse villa de l'avenue des finances pour accomplir un devoir autrement plus important, celui de religieux. Fervent fidèle, sa haute position dans la société du Vatican ne l'épargnait pas des rituels et autres habitudes auquel il se pliait sans discuter. Il contrôlait le domaine des finances, mais ne pouvait s'opposer à la plus grande force de la ville, celle de la religion. Aucun problème a mettre sa fierté de côté quand on était d'accord avec celle-ci.

En ce matin de dimanche, les rues du Vatican ne s'avéraient pourtant pas aussi calmes que pouvaient l'être les rues d'une ville lambda. En effet, peu à peu, les habitants commencèrent à quitter, seuls ou en famille, leur maison plus ou moins luxueuse et tous se dirigeaient d'un seul pas vers la Basilique Saint Alexandre où l'office hebdomadaire serait célébré.

Les forces de l'ordre se mobilisaient déjà, observant calmement, appuyées contre les murs, les citoyens affluer dans un calme religieux – c'est le cas de le dire. Les mains dans les poches de son pantalon de bourge, Alistair tenait contre son flanc, telle la plus puissante des armes, son petit recueil couvert de rouge et laissait ses talons claqués sur les pavés de la rue qui menait à la basilique pour signifier sa présence.

Tout à coup le premier tramway du dimanche s'ébranla et obligea les passants à s'écarter des rails pour transporter les habitants qui habitaient trop loin de la basilique – question de subjectivité – ou observaient tout simplement une flemme inconditionnelle de se plier à leurs obligations religieuses. En voyant passer le serpent de métal grouillant de citoyens fatigués et mécontents en guise d'entrailles, Alistair lâcha un rictus méprisant, mais il pardonna leur esprit étroit.
On n'avait pas tout l'intelligence de se plier à la gloire du Pape.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alicia Alvey
Croisé

Messages : 222
Messages RP : 67
Bénédiction : Maîtrise de l'Énergie Cinétique - Niveau 5
Métier : Sainte.
Habitation : Le Vatican.
Fiche : Ici ♥

MessageSujet: Re: ...et délivrez-nous du mal. [Terminé]   Lun 12 Aoû - 7:21

La petite croix de métal qui pendait à son cou s'agitait doucement au rythme de ses pas, alors qu'Alicia parcourait les rues pavées de la ville du Vatican. Levée tôt ce matin afin d'aider à la préparation de la messe de la semaine, elle épaulait désormais, en bonne responsable de ce quartier, les forces de l'ordre qui s'assuraient qu'aucun habitant n'osait fuir son devoir. Et pourtant, depuis le temps, il y avait encore chaque semaine quelques incidents dus à la réticence de certains. Alors que son regard parcourait régulièrement les visages des passants, Alicia s'arrêta soudainement, laissant au tramway le loisir de traverser la rue afin de livrer à la basilique le premier lot de marginaux.

Elle put reprendre sa marche une fois l'engin passé, et traversa sans plus de cérémonie afin de se retrouver de l'autre côté des rails, où la foule se faisait plus nombreuse alors que tous se dirigeaient vers la grande basilique de la ville. Alicia jeta un œil au cadrant de l'une des nombreuses horloges de la cité afin de surveiller l'heure. Lorsqu'elle reporta son attention sur les personnes qui défilaient dans la rue, son regard se posa sur un visage familier vers lequel elle se dirigea aussitôt.

"Bonjour à vous, Alistair."

Alistair Allaway, l'une des figures les plus importantes de la cité du Vatican. Outre le pouvoir financier qu'il avait entre les mains, il avait été de très nombreuses fois d'une grande aide pour les hommes du Pape, et Alicia entre autres, lorsqu'il s'agissait de trouver les noms d'hérétiques avérés (ou pas) qu'elle se chargeait ensuite de capturer.

"Il est toujours agréable de voir des personnes aussi assidues que vous à l'office du Dimanche !"

Sous-entendu que ce serait bien si c'était la même chose pour tout le monde.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-see.forumactif.org
avatar
Alistair Allaway
Fidèle

Messages : 49
Messages RP : 14
Bénédiction : Aucune
Métier : Directeur de la Banque
Habitation : Quartier des Finances

MessageSujet: Re: ...et délivrez-nous du mal. [Terminé]   Lun 12 Aoû - 8:25

L'éclat argenté pendant au cou de la jeune femme attira l'attention d'Alistair qui leva alors la tête pour reconnaître Alicia Alvey, puissante membres des croisés. Il lui adressa un signe de tête pour lui montrer qu'il l'avait remarquée et calqua son rythme de marche sur celui de la jeune femme afin de pouvoir converser avec elle. Le lieu de culte ne se trouvait plus très loin, ainsi il pouvait se permettre de ralentir sans pour autant arriver en retard ; on ne le tolérerait pas, déjà que lui même crachait sur le moindre retardataire !

« Mademoiselle Alvey. »


Lorsque la jeune femme le complimenta, le sourire autrefois méprisant prit une teinte plus joyeuse sans pour autant être sincère, exprimant la fierté qu'il éprouvait de se trouver là.

« Si je peux vous être agréable c'est un plaisir. Après tout il est du devoir des fidèles les plus assidus de donner l'exemple aux citoyens...récalcitrants. »

Il avait mis une petite seconde à chercher le mot adéquat sans pour autant être vulgaire, de sorte de ne pas déclencher la colère des citoyens descendant du tramway, déjà bien énervés de se lever si tôt un dimanche. Il se révélait mauvais de glander, même pendant le seul jour de repos dont on disposait. Alistair se détendait bien assez en rentrant de la banque et n'éprouvait pas le besoin de dormir tard le matin, les rares fois où il aurait pu en avoir l'occasion.

« La chasse a-t-elle été concluante ? »


Quelque jours plus tôt, il s'était présenté discrètement au siège des croisés avec une jolie petite liste sous le bras, accompagnée des photos correspondantes et, s'il enquêtait suffisamment bien, d'informations précises sur la famille et le lieu de vie. S'il s'avérait que l'Hérétique habitait dans un joli quartier, mieux valait ne pas trop faire de grabuge et éviter de lui faire trop de mal de sorte qu'il puisse encore tenir à jour son compte en banque. Quand il s'agissait d'argent, Alistait se révélait en effet très professionnel et se savait prêt à verser une petite somme pour éviter la mort d'un gros client, de sorte qu'il ne subissait qu'une sorte de...reconversion...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alicia Alvey
Croisé

Messages : 222
Messages RP : 67
Bénédiction : Maîtrise de l'Énergie Cinétique - Niveau 5
Métier : Sainte.
Habitation : Le Vatican.
Fiche : Ici ♥

MessageSujet: Re: ...et délivrez-nous du mal. [Terminé]   Lun 12 Aoû - 10:10

Alicia continua donc sa marche jusqu'à la basilique Saint-Alexandre aux côtés d'Alistair. Ce n'était pas la première fois et ne serait certainement pas la dernière, d'autant que les apparitions du banquier au Vatican étaient régulières. Malgré l'image qu'il pouvait donner, il était un homme agréable pour Alicia. Après tout, il était profondément de leur côté. À la question d'Alistair, un large sourire se dessina sur le visage de la jeune femme alors qu'elle répondait en baissant d'un ton.

"Elle a été concluante, en effet. Vos informations se sont avérées pertinentes, Alistair. Comme d'habitude, en vérité !"

Alicia n'avait pas pris part à l'opération qui avait découlé des informations données par le banquier, mais elle avait entendu de Donovan, qui y était, qu'elle s'était avérée plus que concluante et qu'ils avaient ainsi pu arrêter une belle brochette de terroristes en puissance. Alicia ne comprenait vraiment pas comment on pouvait vouloir briser une si belle paix. Heureusement qu'ils pouvaient compter sur le soutient de la population et de personnes comme Alistair.

"Une fois de plus, sachez que le Pape vous remercie de votre aide précieuse. Vous êtes d'ailleurs invité à venir nous rendre visite quand bon vous chante. Nous serons toujours heureux d'accueillir un de nos plus proches collaborateurs."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-see.forumactif.org
avatar
Alistair Allaway
Fidèle

Messages : 49
Messages RP : 14
Bénédiction : Aucune
Métier : Directeur de la Banque
Habitation : Quartier des Finances

MessageSujet: Re: ...et délivrez-nous du mal. [Terminé]   Lun 12 Aoû - 12:12

« Naturellement. » répondit Alistair de ce ton doucereux qu'il prenait dans on le mettait dans la confidence.

La succession de ses réussites lui permettait de se dresser un haut panache et d'obtenir, certes haine des Hérétiques, mais aussi confiance des Croisés et surtout sécurité des fidèles. Alistair inspirait ainsi autant la crainte que le respect, non pas parce que ses informations qu'il donnaient était ensuite connues de tout le Vatican, mais surtout  que les citoyens voyaient bien que les forces du Pape lui accordaient plus de confiance de jour en jour. Et, comme des moutons, les fidèles suivaient l'opinion de la force dominante; Alistair n'éprouvait aucune difficulté à s'imposer. Il demeurait craint des Hérétiques qui ne s'amusaient pas à le défier pour ne pas faciliter son enquête à leur sujet.

Par politesse certainement, la jeune femme assura que le siège serait toujours ravi de les recevoir s'il voulait leur rendre visite, mais cette fois-ci Alistair sentit dans son invitation plus d'affection qu'à l'ordinaire – si tant est qu'une femme comme elle pouvait en éprouver.

« Vous êtes en train de me proposer un barbecue mademoiselle Alvey ? Si cela vous fait plaisir, j’apporterai des saucisses. »

Son sourire effrayant pouvait sous-entendre qu'il fabriquait lui-même sa charcuterie mais bien entendu il ne s'agissait que d'une plaisanterie. Si Alistair ne se privait pas d'une invitation de l'organisation qui possédait le plus gros compte d'association du Vatican il avait en revanche largement autre chose à faire que d'aller manger des saucisses et se bourrer la poire après le travail. Les lendemains pouvaient se révéler difficile et les relations avec les clients, exécrables.

Ils parvinrent enfin devant l'église où se massaient des centaines de personnes qui commençaient à se raconter leur vie, avant que la traditionnelle cloche ne sonne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rubis Ehning
Hérétique

Messages : 42
Messages RP : 29
Bénédiction : S'approprie le pouvoir des autres, entre autre - Niveau 1
Métier : Chargée de rayon à la Bibliothèque
Habitation : Quartier Résidentiel
Fiche : >link<

MessageSujet: Re: ...et délivrez-nous du mal. [Terminé]   Lun 12 Aoû - 19:40


Rubis se dirigea vers sa table de nuit, ouvrit le plus grand tiroir. Elle attrapa l'un des nombreux livres et le remplaça par celui qu'elle avait déjà dans les mains et qu'elle venait à l'instant de finir.
En deux enjambées elle rejoignit son bureau et s'installa sur sa chaise grinçante, éteignant la lumière à présent plus nécessaire et dégustant les premières pages d'un roman de Jules Verne qu'elle connaissait déjà par cœur.
Et le livre l'emmena dans son univers, lui faisant oublier l'heure, le jour, et le pape.

Neuf heures quarante. Eh merde !
Le livre traversa la pièce pour atterrir sur le lit avec violence. Rubis n'y fit pas attention, elle avait déjà passé la porte et courrait vers la basilique. Par la peine de fermer la porte, tout le monde serait à la messe et il n'y avait personne pour cambrioler à cet instant.
La petite rouquine eut à peine le temps d'attraper le métro et une fois à l'intérieur elle dut jouer des coudes à travers la foule pour rejoindre un endroit où il était encore possible de respirer.

Neuf heures cinquante.
Le tram ouvrit ses portes, vomissant ses passagers. Rubis fit bien attention à ne pas sortir la dernière, tout comme elle avait fait bien attention à mettre des vêtements absolument passe partout ce matin-là. Elle se fondit dans la foule et atteignit rapidement la basilique. Un regard rapide autour d'elle : Les croisés sont déjà partout, il y a même déjà une sainte et ça, c'était mauvais. Rubis rejoignit un croisé qui pointa sa présence.
Ok, c'est maintenant que ça va se compliquer. Pas question pour elle d'assister à ce bourrage de crâne. Rub' enfonça sa capuche sur son crâne afin de dissimuler un peu plus ses cheveux roux qui la rendait bien plus visible et s'approcha du mur de la basilique. Tout doucement et le plus discrètement possible elle se faufila derrière l'un des croisés pour se faire la malle. Elle l'avait déjà fait, cela avait déjà marché. Pourtant, ce jour-là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alicia Alvey
Croisé

Messages : 222
Messages RP : 67
Bénédiction : Maîtrise de l'Énergie Cinétique - Niveau 5
Métier : Sainte.
Habitation : Le Vatican.
Fiche : Ici ♥

MessageSujet: Re: ...et délivrez-nous du mal. [Terminé]   Lun 12 Aoû - 20:29


"Ah ! Ce n'est pas ce que j'aime le plus dans un barbecue, malheureusement !"

L'enfant qu'elle était encore toujours au fond d'elle laissa échapper un rire cristallin à la perspective d'un Alistair tenant sous le bras un sac de saucisses qu'il aurait fait de ses propres mains. Sur cette joyeuse et amusante note, leurs pas ralentirent progressivement avant de se stopper face au large portail de la Basilique. L'heure avait déjà tourné, mine de rien, et il fallait désormais s'assurer que chaque citoyen serait bien présent pour la messe du jour. D'un regard distrait, puisque bon nombre de croisés étaient là pour s'occuper de cette tâche, Alicia observait hommes, femmes et enfants qui entraient dans la Basilique, jusqu'à ce qu'elle estime qu'il était temps pour elle d'y pénétrer également. La jeune femme esquissa dès lors un mouvement en accord avec ses pensées, Alistair à ses côtés, mais fut coupée dans son élan par une masse qui passait devant elle et qui semblait vouloir se faire discrète.

"Je crois que l'entrée est dans l'autre sens."

Sur ces mots, elle fit s'arrêter la masse qui se mouvait jusque là. Alicia croisa les bras et son regard se fit plus sombre alors qu'elle observait la personne qui se trouvait face à elle.

"J'espère que vous n'étiez pas en train d'essayer de manquer à votre devoir de piété."

Il était toutefois difficile de savoir à qui elle parlait exactement. Elle désigna donc d'un bref geste la capuche vissée sur la tête de son interlocuteur, qu'elle devinait être une interlocutrice.

"Et enlevez-moi ça, je vous prie."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-see.forumactif.org
avatar
Alistair Allaway
Fidèle

Messages : 49
Messages RP : 14
Bénédiction : Aucune
Métier : Directeur de la Banque
Habitation : Quartier des Finances

MessageSujet: Re: ...et délivrez-nous du mal. [Terminé]   Mar 13 Aoû - 9:25

« Nous verrons cela plus tard, je crois que nous allons avoir des compagnons de causette. »

En effet les yeux aiguisés du banquier avaient bien entendu remarqué le petit groupe qui, après avoir été pointé par le diacre pour assurer leur présence, commençait tout doucement à s'échapper vers d'autres horizons. Les croisés, ayant remarqué la même chose, commencèrent à se resserrer sur la place et Alicia en profita pour apostropher l'un d'eux, ou plutôt, elle.

Alistair laissa son sourire s'élargir et jeta un regard mutin à la jeune Alvey qui appliquait son devoir avec la fidélité requise. Ainsi aucun doute qu'elle figurait parmi les meilleurs éléments de la confrérie. Ses mains autrefois dans ses poches en sortirent et il saisit sa bible pour ne pas qu'elle ne s'écrase à terre. Levant les bras, il s'adressa au reste du petit groupe, estimant qu'il était désormais temps d'arrêter les conneries.

« Mesdames messieurs, je vois que vous êtes perdus ! Quel dommage, je pensais que le chemin vers la basilique était davantage visible. Peut-être devrait-on le marquer avec des néons histoire que personne ne se perde ? Si vous permettez, je vais vous guider, allons, allons venez, c'est par là. Vous verrez, on va bien s'amuser. »

S'amuser était un bien grand mot, même pour un homme aussi fidèle à la religion qu'Alistair, qui savait déjà la bible par cœur. Son regard glacial contrastait avec son merveilleux sourire aux dents blanches et indiquait clairement qu'il allait vite falloir lui obéir sinon ses copains Croisés feraient preuve d'une politesse beaucoup moins cordiale. Ces imbéciles ressemblaient aux adolescents qui séchaient les cours, allant juste au pointage et sortait discrètement des amphis. Le regard d'Alistair capta un de ses petits clients vers lequel il s'avança en parlant toujours aussi fort.

« Monsieur Adriano, quel plaisir ! Je crois savoir que votre compte est actuellement en mauvaise position, non ? Il serait dommage que je cesse de faire l'impasse sur votre découvert et que je brise le petit crédit qui vous permet d'acheter cette si belle maison qui fait de vous mon voisin. Vous devriez avoir honte, ce n'est pas comme si la messe était payante... »

L'homme devint livide et s'empressa de faire demi tour en tirant sa femme et ses enfants par la main. Bientôt ils disparurent dans la basilique avec le reste des citoyens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rubis Ehning
Hérétique

Messages : 42
Messages RP : 29
Bénédiction : S'approprie le pouvoir des autres, entre autre - Niveau 1
Métier : Chargée de rayon à la Bibliothèque
Habitation : Quartier Résidentiel
Fiche : >link<

MessageSujet: Re: ...et délivrez-nous du mal. [Terminé]   Mar 13 Aoû - 20:28


"Je crois que l'entrée est dans l'autre sens."

La rouquine se raidit et baissa un peu plus la tête lorsqu'elle remarqua qu'en plus c'était la sainte qui l'avait attrapé !. C'était la première fois qu'elle ratait à ce point et lorsqu'elle se retourna elle comprit que c'était notamment la faute d'un rassemblement de personnes qui avaient décidé de faire comme elle. C'était pas très malin... rester grouper comme ça était l'idéale pour attirer l'attention.

"J'espère que vous n'étiez pas en train d'essayer de manquer à votre devoir de piété. Et enlevez-moi ça, je vous prie."

Le soleil piqua Rubis qui fronça son visage, se sentant agressé par la sainte. Elle n'appréciait pas les ordres mais encore moins qu'on lui demande quelque chose sans lui donner le temps de l’exécuter par elle même.
Rub' retint un long et las soupire pour ne pas se faire encore plus prendre en griffe et serra les poings. Bouillonnant de l'intérieur elle parvint toutefois à ce construire un joli masque de faussement surprise.

"Manquer mon... Oh non ! Je n'oserai pas ! Et je ne vois pas pourquoi je ferai cela voyons ! C'est absurde je voulais juste m'éloigner un peu de cette foule le temps que le mouvement se calme."

C'était quelque chose d'envisageable, il y avait tant de monde qui se marchait sur les pieds que s'en était difficilement supportable. Et quelle chaleur !
Il y eut de l'agitation derrière elle et elle s'autorisa à incliner la tête pour pouvoir distinguer les paroles. Un partisan les prenant pour des crétins et faisant son devoir de bon citoyen. Celui-ci en était un particulièrement gros de mouton. Une fois ses yeux accoutumés à la lumière du soleil derrière le citoyen elle pu discerner vaguement son visage et reconnu le banquier. Tu m'étonnes, il doit bien faire son beurre avec tout ça... un pourrit reste un pourrit.
L'argent pour Rubis n'était qu'un moyen, et elle dut faire un gros effort sur elle même en entendant son aparté avec Adriano. Aparté était bien sûr un bien grand mot sachant que l'homme faisait son maximum pour que tout le monde puisse entendre.
Bien que la présence de la sainte l'ennuyait quelque peu, Rub' ne put s'empêcher d'intervenir.

"Il devrait avoir honte vous dites ? Qui êtes-vous pour parler ainsi de la honte ? Vous qui n'hésitez pas un seul instant à dévoiler la vie privée d'autrui en public, vous qui n'hésitez pas à faire chanter un homme devant la basilique même. Vous sautez sur les conclusions bien hâtivement. Un fervent croyant ne devrait-il pas plutôt aider son prochain, tenter de conseiller monsieur Adriano pour lui permettre de rembourser ses dettes de façon plus efficace ?"

La rouquine avait posé ses yeux dans ceux du banquier, le transperçant du regard. Il est vrai qu'elle n'était pas dans une position des plus favorables mais décidément, elle ne pouvait pas laisser passer ça les bras croisés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alicia Alvey
Croisé

Messages : 222
Messages RP : 67
Bénédiction : Maîtrise de l'Énergie Cinétique - Niveau 5
Métier : Sainte.
Habitation : Le Vatican.
Fiche : Ici ♥

MessageSujet: Re: ...et délivrez-nous du mal. [Terminé]   Mer 14 Aoû - 10:26

Bien qu'il était difficile pour Alicia de savoir si son interlocutrice rousse disait, ou non, la vérité, elle était au moins sûre d'une chose : il était évident que des néons ne seraient pas nécessaires pour indiquer l'entrée de la Basilique tant celle-ci était logiquement visible, et se tromper de direction n'était donc pas véritablement une excuse. Ceci s'appliquait pour le groupe qu'Alistair s'amusait à apostropher. Après avoir jeté un bref coup d’œil dans sa direction, Alicia reporta son attention sur la jeune femme qui lui faisait face. Qui, ironiquement, semblait plus âgée qu'elle, mais la Sainte avait l'habitude, et ce genre de situation lui plaisait.

"C'est bon pour cette fois. La prochaine fois, pensez tout de même à entrer dans la Basilique, vous y trouverez tout le calme que vous recherchez et cela vous évitera des problèmes."

Alicia passa une main dans ses cheveux bouclés, décidée à ne pas aller plus loin. C'était un jour de prières et de repos, pas un jour dédié aux conflits. De ce fait, la jeune Sainte pensait sincèrement en rester là, se contentant de s'assurer que son interlocutrice se rendrait bien à la messe du jour, mais la rousse sembla en décider autrement alors qu'elle s'adressait à Alistair, occupé à convaincre un de ses clients de ne pas faire d'idiotie. Alicia soupira, alors que ses collègues croisés faisaient s'éloigner les curieux attirés comme des charognes par ce grabuge. Elle allait laisser le banquier se débrouiller avec sa flamboyante ennemie du jour.

"Alistair, qu'avez-vous fait à cette demoiselle pour qu'elle vous en veuille autant ? Lui auriez-vous refusée un prêt ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-see.forumactif.org
avatar
Alistair Allaway
Fidèle

Messages : 49
Messages RP : 14
Bénédiction : Aucune
Métier : Directeur de la Banque
Habitation : Quartier des Finances

MessageSujet: Re: ...et délivrez-nous du mal. [Terminé]   Mer 14 Aoû - 11:37

A la question de sa compagne croisée, Alistair haussa les épaules avec un sourire étonné.

« Je n'ai pas en tête tous mes clients Mademoiselle Alvey, mais je pense surtout que cette petite demoiselle a envie de se mêler de ce qui ne la regarde pas. »

Pourquoi n'aidait-il pas ses clients ? Parce quand on enchaînait les découverts comme monsieur Adriano, on lui faisait perdre de l'argent et par conséquent, on en faisait perdre à l'Etat. Et quelqu'un qui cessait de prendre part à l'engrenage de l'Etat devenait un élément inutile de la chaîne, à décrocher soigneusement et à envoyer bouler comme il se devait.

« La manière dont cet homme gère son argent ne me regarde pas ma petite demoiselle – car lui il était sans aucun doute plus vieux qu'elle – Cependant je peux vous dire que moi j'en perds et ça ne me plaît pas du tout. Alors quand on fait perdre de l'argent à l'Etat, on a plutôt intérêt de respecter les obligations gratuites de celui-ci la queue entre les jambes, vous voyez ce que je veux dire ? »

Lui adressant un clin d’œil, il la saisit par les épaules avant de la retourner de sorte qu'elle soit face à la basilique.

« Maintenant au lieu d'essayer de sauver le monde et de faire des reproches, commencez par devenir irréprochable vous-même et tenez-vous en à vos obligations. Mademoiselle Alvey a été d'une clémence dont vous ne serez pas gratifiée tous les jours. Bonne journée et que dieu vous bénisse. »

Sans autre cérémonie, il poussa la jeune femme en direction des escaliers menant à la basilique avant de reprendre son livre et de le caler de nouveau sous son bras.

« Tenez je vais vous accompagner. Allez, un pied devant l'autre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rubis Ehning
Hérétique

Messages : 42
Messages RP : 29
Bénédiction : S'approprie le pouvoir des autres, entre autre - Niveau 1
Métier : Chargée de rayon à la Bibliothèque
Habitation : Quartier Résidentiel
Fiche : >link<

MessageSujet: Re: ...et délivrez-nous du mal. [Terminé]   Mer 14 Aoû - 15:04

Comme elle s'y attendait, la sainte ne resta pas à l'écart et ajouta son grain de sel. Rub' ferma sa gueule pour ne pas envenimer plus la situation, elle estimait qu'elle s'était déjà suffisamment mise en danger pour la journée voir la semaine entière.
Le banquier parti alors dans un grand discours, semblant décrire en long et en large combien il aimait l'argent plutôt que de justifier réellement sa réaction. Du moins, c'est comme ça que ça sonnait dans les oreilles de la rouquine. Ce qu'elle détestait l'argent, et par extension les banquiers ! Et puis il parlait encore et encore, jacassant plus qu'autre chose. Elle ne l'écoutait déjà plus lorsqu'il lui intima de rentrer à l'intérieur de la Basilique. Il était temps, il était bientôt 10 heures avec tout ça.

"Tenez je vais vous accompagner. Allez, un pied devant l'autre."

Cet homme avait l'affreuse manie de prendre les autres pour des imbéciles... Sa place lui serait-elle montée à la tête ?

"Je sais marcher merci, chuchota Rubis."

Enfin, elle était à présent bien obligée d'assister à cette longue et ennuyante messe remplie de bobards plus gros les uns que les autres. Ce qu'elle aimerait que sa bénédiction s'active, là maintenant ! Oh bien sûr elle ne lui aurait pas fait de mal, juste une mauvaise blague. Mais elle n'était pas encore capable de l'utiliser correctement, en fait elle ne le contrôlait même pas du tout. En fait il s'activait tout seul comme il le voulait et elle ne s'en rendait même pas compte parfois. Généralement ça générait des catastrophes.
Rub' marchait le plus loin possible de l'insupportable banquier et frissonna en entrant dans le froid bâtiment. Elle rejoignit rapidement un coin isolé, faussant compagnie aux deux compères. Dans cette église il y avait forcément quelqu'un avec un pouvoir, elle en avait forcément absorbé un et elle avait toute la messe pour trouver lequel et faire une toute petite vengeance au "grand con" (ben oui, il l'appelait "petite demoiselle" après tout...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alicia Alvey
Croisé

Messages : 222
Messages RP : 67
Bénédiction : Maîtrise de l'Énergie Cinétique - Niveau 5
Métier : Sainte.
Habitation : Le Vatican.
Fiche : Ici ♥

MessageSujet: Re: ...et délivrez-nous du mal. [Terminé]   Mer 14 Aoû - 19:31

Alicia écouta distraitement ce qui suivit, amusée comme le serait une enfant lorsqu'Alistair entreprit d'aider la rousse à se rendre jusqu'à la Basilique. D'ailleurs, les cloches sonnèrent presque à ce moment précis, indiquant à tous les retardataires qu'il était désormais sérieusement temps d'envisager de se rendre à la messe qui commencerait d'une minute à l'autre. La jeune Sainte, qui devait donc prestement s'éclipser, reporta son attention sur Alistair.

"Sur ce, veuillez m'excuser, Alistair, mais le devoir m'appelle. Nous nous retrouverons certainement tout-à-l'heure."

Et sur ces mots, Alicia se fraya, sans grande peine, un chemin à travers la foule jusqu'au fond de l'Église, où elle se tiendrait aux côtés d'Emmerich Engel qui assurerait les célébrations du jour. En l'espace de quelques instants, l'immense Basilique de la ville du Vatican s'était remplie, accueillant en son sein ses citoyens.

Finalement, sur un dernier "Amen" reprit en cœur par tous et toutes, la messe du jour s'acheva plus tard dans la matinée, laissant à tous le loisir de vaquer à leurs occupations, ce jour étant solennellement dédié au repos. Après être restée un instant face à l'autel, contemplative, Alicia tourna finalement les talons et commença à se diriger lentement vers la sortie de la Basilique qui se vidait progressivement. Elle repéra rapidement Alistair, que l'on remarquait de toute façon aisément, et entreprit de le rejoindre.

"Merci pour votre intervention de tout-à-l'heure. Il est vraiment triste de voir que ce genre d'incidents arrive encore..."

Alicia baissa les yeux dans un soupir, alors que le ton qu'elle employait exprimait son incompréhension sincère face aux comportements des citoyens récalcitrants. D'ailleurs, sur ces quelques pensées, elle chercha des yeux dans la foule, par réflexe, la tête rousse qui leur avait posé quelques soucis un peu plus tôt.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-see.forumactif.org
avatar
Alistair Allaway
Fidèle

Messages : 49
Messages RP : 14
Bénédiction : Aucune
Métier : Directeur de la Banque
Habitation : Quartier des Finances

MessageSujet: Re: ...et délivrez-nous du mal. [Terminé]   Jeu 15 Aoû - 8:47

« Eh ben on dirait pas. Aller, ouste. »

Il adressa un signe de tête à la jeune croisée qui lui annonça qu'elle devait prendre congé de lui le temps de la messe. Alistair savait que les croisés avaient une place attitrée dans la basilique, et certains devaient même rester à l'entrée, entendant la messe de loin, afin de surveiller ceux qui voudraient sortir et ceux qui voudraient rentrer pour mettre le bazar. Le banquier se fondit dans la foule – enfin vue sa taille c'est un grand mot – son chapeau dépassant de la masse et son petit pigeon claquant du bec, comme impatient d'assister à la suite des événements.
Parfois on aurait dit que Luccia comprenait.

Heureusement la messe se déroula sans accrocs. Grâce à la propagande, elle était si pleine que certains citoyens, tels Alistair, devaient se tenir debout. Premier arrivé, premier servi, mais il regardait avec une hilarité dissimulée les banc de bois ployer sur le poids des fidèles qui s'y serraient plus de d'ordinaire. L'ascension approchait et sans doute cela enthousiasmait les plus fidèles qui préparaient cette journée chez eux avec toute l'avidité du monde. Voir la lumière dans les yeux de ceux qui priaient le réjouissait. Quand à Luccia, elle s'était assise sur son épaule, les yeux rivés sur le Saint qui célébrait la messe, ne lâchant un roucoulement qu'à la fin, en guise de « Amen ».

Peu à peu, les fidèles sortirent de la basilique et le premier tramway destiné à les ramener stationnait dehors à son terminus. Alistair s'apprêtait à descendre les marches tandis que Alicia le rejoignait en le remerciant pour son intervention.

« Il en faut bien quelques uns, mademoiselle Alvey. Sinon la vie serait d'un ennui pathétique et la confrérie des croisées deviendrait inutile. »

Luccia approuva. Alistair, son livre sous le bras, s'apprêtait à rejoindre ses quartiers, lorsque tout à coup une clameur s'éleva de la foule. Il se retourna avec étonnement, juste à temps pour entendre une détonation si lourde qu'elle fit vibrer les pavés. Une étincelle jaillit, et l'aveugla.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rubis Ehning
Hérétique

Messages : 42
Messages RP : 29
Bénédiction : S'approprie le pouvoir des autres, entre autre - Niveau 1
Métier : Chargée de rayon à la Bibliothèque
Habitation : Quartier Résidentiel
Fiche : >link<

MessageSujet: Re: ...et délivrez-nous du mal. [Terminé]   Jeu 15 Aoû - 21:44

Et patati et patata, et blablabli et blablabla... non mais sérieusement, ça intéresse quelqu'un se baratin ? En tout cas certainement pas la rouquinette qui ne regarda pas une seule fois le type visible aux yeux de tous. Elle était bien plus concentré sur ses mains qui se mettaient à clignoter. Sérieusement, elle n'avait aucune idée de quel était l'utilité de ce pouvoir mais c'était amusant. Enfin, elle ne voyait pas en quoi faire clignoter ses mains pourraient poser problème au banquier.

Le temps passa et Rub' entendit à peine le "amen", trop concentré sur ses mains qu'elle faisait à présent briller de l'intensité qu'elle désirait. D'ailleurs ça ne lui faisait pas mal du tout, c'était une sorte de réflection apparemment.
La rouquine se leva avec le reste de la foule et se laissa emmener par le flot, tâchant de ne pas quitter le chapeau haut de forme qui dépassait. Pff, c'est ridicule comme chapeau. Rubis secoue la tête de gauche à droite en signe de désaccord et atteint la sortie de la basilique. Là elle peut aisément le voir s'éloigner et ça ne lui plait pas du tout. Toutefois, elle se doit d'attraper le tramway qui s'en va, si non elle ne sera pas assez tôt chez-elle.

Se frayant un chemin à travers la foule Rub' atteint assez rapidement l'engin, elle réussit même à s'assoire à une fenêtre d'où elle peut voir le banquier. Tout en attendant que le tram se remplisse elle l'observe d'un oeil critique. Elle ne le connaissait pas mais les grands banquiers comme lui étaient forcément avare et elle ne pensait pas que sa justification vis à vis de son client était véritable. Il voulait juste plus de sous.
La petite plaça ses doigts en forme de pistolet et le pointa au travers de la vitre du métro, faisant semblant de lui tirer dessus. Du moins c'était son intention originel, elle n'avait certainement pas prévu qu'un jet de lumière sortirait de ses doigts pour exploser la vitre et foncer sur le banquier.

"Oh merde...!"

Ce n'était certainement pas ce qui était prévu et vu l'explosion de la vitre le jet de lumière ne devait pas être inoffensif. Rub' était horrifiée, elle espérait sincèrement que personne n'avait remarqué que cela venait d'elle !
Comme si le tramway attendait le signal il prit le départ en direction des autres quartiers. Ouf, ouf ! OUF ! Elle renfonça sa capuche sur son crâne en baissant la tête, résistant à la curiosité qui lui intimait de regarder ce qu'il s'était passé. Avec un peu de chance la distance était trop longue et le jet de lumière s'était évaporé ou que sais-je encore !

(j'espère que ma réponse convient ><)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alicia Alvey
Croisé

Messages : 222
Messages RP : 67
Bénédiction : Maîtrise de l'Énergie Cinétique - Niveau 5
Métier : Sainte.
Habitation : Le Vatican.
Fiche : Ici ♥

MessageSujet: Re: ...et délivrez-nous du mal. [Terminé]   Ven 16 Aoû - 16:44

À la réponse d'Alistair, Alicia se demanda si elle ne préférerait pas être inutile. Évidemment, elle était fière de ce qu'elle faisait, mais cela signifiait également que la paix rêvée par elle et le Pape n'était pas encore tout à fait d'actualité. À cette pensée, Alicia fit une légère moue, frustrée. Qu'à cela ne tienne, elle ferait régner l'ordre le temps qu'il faudra.

Et alors qu'elle s’apprêtait à aller vaquer à d'autres occupations, on la ramena bien vite à cette réalité. La jeune femme eut à peine le temps de se protéger les yeux de son avant-bras dans un réflexe salvateur que la place se trouvait soudainement noyée, durant une fraction de seconde, dans une lumière aveuglante et le bruit sourd qui l'accompagnait. Sonnée durant quelques instants, Alicia reprit bien vite ses esprits, alors qu'autour d'elle ses collègues croisés avaient pris l'initiative de calmer les civils et de les disperser. Un rapide coup d’œil autour d'elle lui fit remarquer que l'explosion n'avait laissé aucune trace. Pas de dégâts matériels. C'était une bonne chose, mais restait désormais à comprendre ce qu'il venait de se passer.

À première vue, l'hypothèse qui lui venait immédiatement à l'esprit était celle d'un pouvoir, lié à la lumière, peut-être, ou quelque chose de ce genre. Il semblait encore instable, donc son détenteur ne le maîtrisait probablement pas encore. Il ne s'agissait là que de suppositions, mais cela lui suffisait. Un examen complet du registre des bénédictions lui donnerait la liste de toutes les personnes possédant un pouvoir se rapprochant de ce qu'elle venait de voir en action. Resterait à tirer cette affaire au clair.

Perdue dans ses pensées, son regard se porta soudainement de nouveau sur Alistair, qui était à ses côtés avant l'explosion de lumière, et qu'elle avait oublié le temps de sa réflexion.

"Ah ! Alistair, tout va bien ?"

[HRP : J'imagine qu'on peut conclure dans les prochains posts. ~]
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-see.forumactif.org
avatar
Alistair Allaway
Fidèle

Messages : 49
Messages RP : 14
Bénédiction : Aucune
Métier : Directeur de la Banque
Habitation : Quartier des Finances

MessageSujet: Re: ...et délivrez-nous du mal. [Terminé]   Ven 16 Aoû - 19:10

Luccia lui arracha l'épaule en prenant son envol dans un concert de cris stridents. Alistair se retourna et du fermer les yeux. La chaleur grimpa autour de lui, devint rapidement étouffante et, ne pouvant se protéger par une quelconque bénédiction qu'il ne possédait de toute façon pas. Son cœur rata un battement. Le temps sembla s'arrêter une seconde. Dans un silence seulement percé par le sifflement aigu de ses tympans.
Et ce fut le choc.

Sans pouvoir faire quoi que ce soit, Alistair fur projeté en arrière avec une violence folle, comme si une tornade s'était abattue sur la place de la basilique. Il entra brutalement en contact avec le sol et le temps de cligner des yeux, la lumière avait disparu, remplacée par une brûlure déchirante au niveau de l'estomac.

Sonné, Alistair tenta de se redresser, sans succès. Lucci hurlait au dessus de sa tête en battant des ailes, y laissant des plumes et ne put être attrapée par personne pour être calmée. Les cris du pigeon lui vrillèrent les tympans et il eut tout juste le temps de voir le tramway partir en ondulant sur ses rails comme un serpent de métal avant que la voix de la Croisée ne se fasse entendre dans le capharnaüm provoqué par l'explosion. Il lui saisit la jambe qu'il serra avec force comme si sa vie en dépendait et lui souffla quelques mots rageurs du font de sa gorge sèche.

« Arrêtez ce putain de tramway. »


Ses yeux se révulsèrent et il tomba inconscient sur les pavés. Luccia, gagna de l'altitude et termina son opéra avant avant-gardiste là où seuls les nuages pouvaient l'entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alicia Alvey
Croisé

Messages : 222
Messages RP : 67
Bénédiction : Maîtrise de l'Énergie Cinétique - Niveau 5
Métier : Sainte.
Habitation : Le Vatican.
Fiche : Ici ♥

MessageSujet: Re: ...et délivrez-nous du mal. [Terminé]   Ven 16 Aoû - 19:52

Le tramway ? Mais bien sûr ! Fronçant les sourcils, Alicia apostropha un groupe de croisés se trouvant plus loin alors qu'elle relevait un Alistair qui, contrairement à l'endroit où ils se trouvaient, semblait relativement mal en point. Comme si l'attaque, car il s'agissait certainement de cela, lui était présentement destiné.

Soutenant du mieux qu'elle le pouvait le banquier inconscient, elle confia très vite sa charge à l'un de ses collègues, lui intimant d'emmener au plus vite Alistair à l'hôpital Saint-Luc.

La mission d'Alicia était désormais de s'intéresser de plus près au tramway dans lequel se trouvait peut-être le fautif. Et en parlant de fautif, la croisée pensa d'ailleurs immédiatement à la jeune femme rousse qui avait eu une altercation avec le banquier avant la messe. Voilà qui n'était pas à son avantage, mais il était encore trop tôt pour affirmer qu'il s'agissait bien d'elle.

Aujourd'hui ne serait donc pas une journée de repos pour elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-see.forumactif.org
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ...et délivrez-nous du mal. [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

...et délivrez-nous du mal. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Quartier Historique
 :: La Basilique Saint-Alexandre
-